Inox sur-mesure : comment procéder à la découpe ?

inox sur-mesure

L’acier inoxydable est l’un des matériaux ferreux le plus prisé sur le marché, il est utilisé presque dans tous les secteurs. Comme son nom l’indique cet alliage est insensible à l’oxydation ce qui le rend résistant à la corrosion, à l’humidité, à la très haute température, aux rayons UV… Son utilisation est devenue presque universelle, l’industrie, la médecine, l’agroalimentaire, la cuisine, la construction et même la décoration. Comme tout type de matériau l’acier inoxydable est proposé sous différentes formes, tôle, tube, barre,… Nous allons décrypter dans cet article les différents moyens pour découper ce métal et obtenir de l’inox sur-mesure.

Comment obtenir de bonnes pièces inox sur-mesure ?

Nombreux sont les moyens utilisés pour découper l’acier inoxydable, ils diffèrent selon le processus adopté et selon l’épaisseur de la tôle. La vitesse du procédé et la qualité du rendu dépendent de la technologie utilisée. On peut tout aussi bien automatiser la découpe selon la quantité demandée. Cependant quatre techniques sont principalement utilisées sur le marché : la découpe à l’oxycoupage, la découpe plasma, la découpe au jet d’eau et la découpe au laser.
L’oxycoupage, basée sur la découpe à la flamme, est la technique la plus ancienne utilisée pour former des pièces à partir des tôles en acier. L’oxygène est le principal élément utilisé pour fournir la flamme de découpe, ce qui limite la capacité du procédé pour des demandes de grandes quantités. Un de ses désavantages est aussi la lenteur de la production, la vitesse de coupe avoisine les 50 cm par minute sur des tôles de 2,5 cm d’épaisseur, mais toutefois il est possible de recourir à l’utilisation de plusieurs torches à la fois pour gagner en temps. Peut être utilisé pour former des plaques en inox très épaisse, idéal pour une épaisseur supérieure à 2,5 cm. Côté coût l’équipement et le consommable ne constituent pas un grand investissement.

Le coupage plasma utilise le courant électrique provoquant une gaine d’éclaire pour couper l’acier. Plus rapide et peu onéreux par rapport à l’oxycoupage, mais la qualité des pièces finies laisse à désirer. Ce procédé est utilisé principalement pour former des pièces brutes qui seront encore traités ultérieurement.

La découpe de l’inox au laser, une technologie avancée qui est la plus utilisée sur le marché. Grâce à la finesse des faisceaux laser elle permet d’obtenir des entailles de largeur très fines. Ce procédé est utilisé principalement pour des découpes automatisées. Le laser permet d’obtenir des pièces d’inox-sur mesure avec une très grande précision, et est idéal pour les productions en grande quantité. Le laser est utilisé généralement pour des tôles inox ne dépassant pas une épaisseur de 3,2 cm. On distingue la découpe laser au CO2 et le découpage laser fibre.

La découpe au jet d’eau permet d’obtenir une qualité irréprochable très précise. Cette procédure n’est pas limité côté épaisseur des plaques à découper, elle peut découper jusqu’à 15 à 20 cm d’épaisseur. Malgré la qualité de son rendu cette technique est la plus coûteuse en investissement de départ et en coût de production par heure.
En conclusion chaque procédé a ses contraintes et ses avantages, pour faire votre choix il faut prendre en compte principalement la quantité le délai.